Nombre total de pages vues

mercredi 16 octobre 2013

Metapopo.Infos ou Cucul.Facho.Infos ?



Pour ceux qui auraient encore des doutes sur la collusion idéologique permanente entre les antisémites d’Egalité & Réconciliation et les antisémites de la «nouvelle» droite, je leur conseille la visite d’un site comme metapo.infos   

Un des commentateurs particulièrement obtus n’avait pas apprécié que j’ose me manifester sur ce qu’il considère comme son blog. J’avais répondu comme il se doit à cette vieille merde néo-fasciste

Mais qu’est-ce que ce blog ?   Quel est son objet ?

Toutes proportions gardées, tout comme le CNI a pu être considéré comme un point de jonction politique entre l’extrême-droite et la droite dure, ce genre de blog est la preuve que quoi qu’ait pu dire ce doux rêveur – ou cette crapule cynique et perverse ? – Alain de Benoist, la nouvelle droite n’est pas «nouvelle» mais bien de droite, voire d’extrême-droite pour une très grosse majorité de ceux qui s’en sont sentis proches et ceux qui s’en «sentent proches».  

Ou alors comment se fait-il qu’on y trouve côte à côte ces liens :


Et, encore ces jours-ci,  de la publicité pour les «pensées» de la grande brêle antisémite faisant suite au renvoi vers l’interview extrêmement complaisante* par une radio italienne d’extrême-droite du «petit père des peuples… indo-européens»

* Pour ceux qui ne connaissent pas la lourdeur et la pédanterie d’Alain de Benoist, ce monologue est une bonne approche du côté passablement ridicule du personnage. Il y pontifie d'une manière tellement grotesque que même les braves garçons qui l'entourent semblent s'en apercevoir ...

Qui peut bien se satisfaire  de tout ce gloubi-boulga  pseudo intello si ce n’est de pauvres garçons comme ceux qui m’ont répondu ICI (Lire les commentaires intégrés au fil), un post-ado inculte ou encore un âne comme Laurent Cantamessi ?

Tant que les intellectuels de la gauche de la gauche dont je parlais précédemment  ICI n'auront pas pris conscience de ces liens idéologiques très forts entre nouvelle droite et l'extrême-droite radical et identitaire, ils continueront à se bercer d'illusions sur la véritable puissance de leurs convictions «antifascistes» ... Quelqu'un qui réprouve réellement les pensées racistes et fascistes se doit d'en faire une analyse méthodique non pas seulement de ses groupes les plus bruyants mais de ceux qui, par leur travail métapolitique de longue haleine, ont fait qu'aujourd'hui qui veut donner une (pseudo) assise intellectuelle à ses idées d'extrême-droite, la trouve !


Un autre exemple de cette continuelle collusion idéologique entre «nouvelle» droite et extrême-droite raciste ? Il existe des sites ouvertement nazis. L’animateur crypto gréciste et pro-nazi  (pardon pour la redondance) du site metapo.infos n’en fera pas lui-même la recommandation.  Il a trop peur des Lois

Par contre si quelqu’un a la «bonne idée» d’en signaler un en commentaire comme ICI, il aura lui la «bonne  idée» de valider ce dernier car il sait que cela fera plaisir à ses lecteurs néo-droitistes racistes … Car au fond qu’est-ce qui, derrière les «travaux» pseudo savants de la nouvelle droite, motive en premier lieu un admirateur de celle-ci ? N’est-ce pas la préservation de la «race blanche» ?

A cet égard le commentaire ci-dessous est très révélateur car pas faux

 "Aux jeunes aryens", vraiment ?  Que pense un Alain de Benoist d'un "Ary" ?

Vous n’êtes pas convaincu par toutes ces preuves des liens idéologiques forts entre nouvelle droite et extrême-droite raciste ?  Cliquez ICI

18/10/2013 - Un commentateur de ce site,  suite à l’un de mes commentaires à propos de la parution d’un livre de Clément Rosset,  n’a jamais entendu parler de cette parabole
Au passage, on peut noter, en observant la colonne de gauche, le peu de discernement du responsable dans le choix des liens qu'il recommande à ses lecteurs ... Mais ne trouve-t-on pas Christophe Bourseiller en haut et à droite de la page d'accueil ...



J’ai signalé ICI les pleurnicheries d’un militant soralien tout déçu qu’une journaliste du Monde Diplomatique ne soit pas tombée béate d’admiration devant la puissante prose de son guru antisémite.

Mais les néo-droitistes ne font pas mieux. L’un d’eux se plaint ICI de ma méchanceté envers son guide intellectuel : 
Mais quel âge ont donc ces militants à pleurnicher  dès qu’on ose faire quelques critiques de leur papa de substitution (le moine rouge-brun et le vieux pervers brun-rouge) ?

Toujours sur ce même site , un autre courageux monte à l'assaut du monstre Mézigue mangeur de petits enfants. Comme on l'a lu ci-dessus, j'ai eu "l'audace" de laisser un commentaire à propos du nouveau livre de Clément Rosset.  "Dinard" (Quel âge peut donc avoir ce preux chevalier ?) me répond avec fougue :
J'ai tenté de poser une réponse mais à l'heure qu'il est, elle n'a pas été validée.  Sachant que beaucoup suivent ce fil, je vous la livre en quelque sorte en avant première :

@ Dinard
Bien que le ton de votre commentaire montre, en particulier dans le choix de son vocabulaire, une colère retenue dont il serait intéressant d’exposer les causes, je vous remercie tout de même de votre réponse et je vous invite, à nouveau, à venir en discuter sérieusement avec moi sur mon nouveau blog. Je serai extrêmement intéressé de lire sous votre plume une démonstration de la profondeur de pensée de Pierre Le Vigan. Qui sait ? Elle pourrait me convaincre ...

J’ai créé Tatamoche parce que j’ai été ébahi  du succès de deux bouffons d’extrême-droite. Le ton propre à ce blog est un ton adapté à ces deux guignols. Ni  Alain de Benoist ni Pierre Le Vigan ne sont des bouffons de ce type.

Pour ce qui est de Rosset,  je ne sais pas si je l’ai bien compris alors je me suis fait un peu aidé avec le livre dont vous trouverez la préface en cliquant sur mon pseudo (Ici sur le mot "préface").

Cordialement 

Notes : Les raisons pour lesquelles notre Chevalier s’énerve sont à mon avis dues à son honnêteté intellectuelle. Il m’agresse (binaire, partial, crachat, conchier, vomir) mais il me répond. Il me répond parce qu’il est, comme chacun d’entre nous, capable de doute. Bizarre tout de même qu’un ancien rédacteur-en-chef  de Krisis et un ancien ami d’Alain de Benoist tienne de tels propos.

Sur mon attaque de Pierre le Vigan, il est, par contre, assez malhonnête. D’abord parce que je n’ai pas encore fini ICI d’analyser sa contribution au Liber Amicorum ; ensuite parce que j’ai, au contraire, déjà avancé des arguments dont c’est maintenant à lui de me démontrer qu’ils sont faux.

Je n’ai pas répondu à la question qu’il me pose de savoir ce que j’ai fait de mon temps car cela ne le «regarde» pas et parce que cette grave question du mérite, aussi bien au niveau individuel qu’au niveau politico-social, est bien plus complexe qu’il semble le croire et que donc en parler déborderait du sujet. 

Ce qui est certain, si l’on parle d’éthique (Dans le sens d'une conformité entre un vécu et des idées professées), est que je n’ai, pour ma part, pas collaboré à une maison d’éditions allemande pour l’édition d’un fort volume glorifiant l’art nazi et que je ne me suis pas fait financer en partie par un cadre d’un grand groupe pharmaceutique* tout en écrivant pis que pendre sur le vilain libéralisme.  
===
·       * Le chevalier Dinard me fournit l’occasion ici de rendre public un échange de courriels avec le phare de la pensée indo-européenne :

- Vilain Mézigue : A ce propos j'avoue avoir du mal à comprendre comment on peut concilier une position idéologique prônant un ferme anti-libéralisme frôlant l'anti-capitalisme marxiste avec le fait d'être un proche de quelqu'un émargeant auprès d'un grand groupe pharmaceutique comme *****.

- Phare de la pensée indo-euroépenne : Tu as du mal à comprendre ça ? Il faudrait rompre avec ses amis au motif qu’ils gagnent leur vie en travaillant dans un grand groupe pharmaceutique – ou dans une quelconque grande société capitaliste ?? Tu penses que c’est mieux d’être fonctionnaire ? Là, c’est moi qui ne comprends plus du tout !

===

Je laisse aux lecteurs tirer de ces paroles toutes les indications qu'ils veulent sur les implications de ce mépris poujadiste, et donc jeanrobinien, des fonctionnaires ...  Ainsi que sur les incohérences politico-philosophiques du phare de la pensée indo-européenne. Mais je crois en fait qu'Alain de Benoist de Gentissard, petit journaliste-idéologue-essayiste, ne comprend réellement pas ce que j'essaie du lui faire comprendre. A savoir la différence entre les gens qui sont obligés de travailler pour sur-vivre et ceux qui, d'une façon ou d'une autre, se font toujours faits entretenir. On peut noter au passage que c'est également pour ces raisons qu'il n'a, contrairement à des dizaines de milliers de lecteurs mais à l'identique d'un Jean Robin, jamais compris la sociologie de Bourdieu.

Chez Alain de Benoist de Gentissard, le petit noyau nazi d'origine a peut-être disparu mais la couche réactionnaire est toujours-là. Si certains gogos ne la voient pas c'est parce qu'elle est recouverte d'une croute gauchiste. 

Une nouvelle fois faisons appel à un extrait de film pour faire comprendre à ce brave Alain de Benoist de Gentissard et à certains de ses admirateurs aveuglés par sa magnificence intellectuelle.

Les vestiges du jour de James Ivory tiré du livre éponyme de Kasuo Ighiguro  (Encore une victime de
la Mêmeté et du métissage culturel que dénonce sans relâche et courageusement le phare de la pensée indo-européennen l'inspirateur direct de sympathiques groupes politiques )
video

Il y a deux sortes de gens. Ceux qui pensent que "Monsieur Spencer" a raison ... et ceux qui pensent que c'est un sale con. Toutes les idées que professent Alain de Benoist de Gentissard  et ses fans amène à trouver la première option comme étant la bonne. J'ai opté, moi, pour la seconde.
 ===
Pour ce que le Chevalier Dinard croit être un "argument" (Et vous qu'avez-vous donc écrit ?), on ne s’étonnera pas qu’il ressemble comme deux gouttes d’eau à celui d’un Jean Robin et d’un Alain de Benoist qui, l’un avec sa vingtaine de livres et l’autre avec plus de quatre-vingt-dix y voient une sorte de preuve mathématique de la puissance et de l’étendue de leurs pensées respectives et de leur capacité à le démontrer par l'écriture et la publication de livres. Quant on sait que Wittgenstein n’a réellement écrit qu’un seul livre, on voit la petitesse de ce philosophe  anglo-autrichien face au politologue, écrivain et éditeur judéo-auvergnat et face au guide du «philosophe français» Pierre le Vigan 

Non je n'ai pas encore vécu ce (bref ?) contentement narcissique de voir son écriture sous forme de livre ...  Mais, ici également, poser cette question en ces termes au temps d'internet pour tous, c'est n'avoir pas réellement bien compris quelle révolution, dans ce domaine-ci également, a entraîné cette nouvelle technologie. 
***** 
Dernière nouvelle :  Le subtil penseur néo-droitiste "Du balai" (voir ci-dessus) se lance sur internet.  Jaloux du succès de Jean Robin et de ses extraordinaires JT, il prépare une vidéo et un blog pour dénoncer le traqueur de petits cons néo-droitistes et de vieilles merdes néodroitistes. On apprend au passage que ce courageux cybernaute est psychanalyste par correspondance

J'ai pu me procurer une meilleure photo de "Du Balai" :



"Du Balai" téléphonant à Jean Robin pour lui demander des conseils de communication


Camille Boisperrier, petit-beauf de banlieue néo-droitiste dans son HLM  










10 commentaires:

  1. Ben mon vieux vous les ménagez pas tous ces branquignols!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce que j'espère toujours que parmi ces braves garçons qui découvrent la métapolitique de droite, l'un d'eux, moins timoré ou, tout simplement moins borné, engage, comme d'autres l'ont fait, une vraie discussion (en off ou sur mon blog). Mais ils sont tellement enfermés dans l'idée d'appartenir à une sorte d'élite que cela les rend impuissants. Cela aussi est une preuve que le canevas principal de ce qui sous-tend leur vision-du-monde est celui que je dis.

      Déjà au temps où j'étais proche de la ND, j'avais remarqué qu'à part quelques individualités comme GF ou PB (Qui se sont hélas, tous deux ré-enfermés l'un dans ses délires sur l'ethno-masochisme et l'autre sur sa haine envers tout ce qui n'est point blanc de peau), et aussi à l'époque AdB (Mais il a bien mal vieilli), ces "branquignols" comme vous dites étaient soit des gens qui n'avaient été plus loin que leurs idées politiques racistes "de merde" (Ils sont maintenant soit au FN, soit au MNR, soit dans des groupuscules) , soit des petits bourgeois qui se croyaient cultivés parce qu'ils achetaient Nouvelle Ecole, et que c'est un "belle" revue et Eléments parce que c'est un joli magazine.

      Bien évidemment je ne cherche pas à les convaincre de quoi que ce soit.

      Supprimer
  2. Les cybernautes néo-droitistes sont-ils aussi cons que les partisans de Soral ?

    Oui (Ce sont souvent les mêmes ...)

    Voir la photo de l'un d'eux sur le fil ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais qu'est-ce qu'il a voulu dire ce branquignol par "sociologiquement" ?

      Supprimer
    2. Honnêtement je ne sais pas. De toutes façons il ne faut pas chercher du sens dans ce qu’écrit ce genre d’abruti qui croit qu’une revue comme Nouvelle Ecole est le summum de la culture et que Krisis est la revue la plus intéressante de toutes les revues européennes et/ou que ce que raconte Jean-Yves Le Gallou est intelligent…

      Supprimer
  3. Bonjour,

    Pouvez-vous nous donner un aperçu global des enjeux idéologiques de la nouvelle droite ? chose que je n'arrive pas à faire, n'ayant pas une connaissance approfondie de ce milieu.
    Cela m'intéresse dans la mesure ou j'ai pris connaissance de ce "milieu" en lisant les commentaires de certains relais de cette pensée sur le site égalité et réconciliation.... notamment après avoir vu quelques vidéos de M. Ozon et lus les commentaires y afférant.

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Anonyme

      Votre (fausse ? Je vous laisse le bénéfice du doute …) innocence est tout-à-fait charmante.

      Il n’est pas possible, il ne serait pas sérieux, de vous répondre dans le cadre d’un simple commentaire (Ce d’autant plus que ce fil est normalement uniquement consacré à me moquer de petits soldats du néo-droitisme étroits d’esprit qui se prennent très horriblement au sérieux …)

      Ce qui est certain est que, si vous désirez réellement approfondir votre «connaissance de ces «milieux» , vous devriez vous dispenser de surfer de vidéos en vidéos et commencer par faire une recherche de type classique sur une encyclopédie en ligne (http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle_droite)

      Une première démarche judicieuse serait également d’aller lire l’ensemble des articles du site «Fragments du temps présent» pour avoir une première approche des fondements (et donc des «enjeux» autour d’elle … ) idéologiques de la «nouvelle droite» et de ce qu’elle à de commun avec certains courants de l’extrême-droite politique (Nationalistes-révolutionnaires par exemple).

      Je vous invite également à aller lire les textes du principal intellectuel de cette «école de pensée» ; textes que vous trouverez sur le site «les amis d’Alain de Benoist» (la plupart sont en accès gratuit) et qui ont l’avantage d’être, à cet endroit, séparés entre différentes rubriques (entretiens, textes d’actualité, d’orientation, etc)

      Ce n’est qu’à ce prix, à la suite des ces efforts, que vous pourrez commencer à vous interroger sérieusement sur la nature de la réalité (ou ce qui serait «l’irréalité» selon quelques ânes néo-droitistes) de la filiation idéologique entre nouvelle droite et extrême-droite.

      En attendant si vous avez besoin d’autres renseignements, précisions et/ou questions, je vous invite me contacter par mail.

      Supprimer
  4. AVIS AUX CRETINS DU SITE METAPO.INFOS QUI POSTENT DES COMMENTAIRES :
    Inutile de déverser votre haine débile raciste et antisémite sous formes de commentaires ("Gros con", "gauchiste de merde", "sioniste de merde", "sale youpin", etc).

    Tout part à la poubelle.

    RépondreSupprimer
  5. - Anne-Marie DURANTON-CRABOL. Visages de la Nouvelle Droite: le GRECE et son histoire. Presses de la FNSP, 1988.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais cette thèse (une des premières sur la ND, sinon la première ?). AdB en avait fait grand cas à l'époque car cela donnait, pensait-il, une sorte de cachet intellectuel à ce qu'il appelait ses "travaux" (et ceux de ses complices idéologiques). Analyser, avec un recul de 25 ans, ce que la ND a toujours été (un laboratoire des idées d'extrême-droite, permet de mesurer la naïveté de certains travaux pourtant de niveau universitaire.

      Supprimer