Nombre total de pages vues

mardi 15 octobre 2013

Les copains du cocaïnomane - 8 - Mathias Cardet



Un «intellectuel dissident» (sic) de 38 ans rejoint  E&R … par antisémitisme …

19 commentaires:

  1. Et voilà le père spirituel de ce monsieur :

    http://www.youtube.com/watch?v=6W3hqKfIDhA

    RépondreSupprimer
  2. Si tu peux greffer ça a mon dernier commentaire ;-)

    http://www.youtube.com/watch?v=RkrEOqKPtx8

    RépondreSupprimer
  3. Il est hors de doute que « Jo Dalton » n’est pas très lucide. J’avoue ne pas avoir eu la force de visionner intégralement les vidéos dont tu indiques les liens, mais je me demande toutefois si l’on peut le considérer comme le « père spirituel » du pauvre Cardet. Dans quel sens l’entends-tu ? Je croyais l’avoir entendu dire, suite à sa conférence à ses côtés, qu’il n’allait sans doute ne plus croiser la route de Soral…Peut-être que la différence entre ces deux individus est une différence de degré plus que de nature, mais reste à mon sens une différence entre ces deux personnages (précision : pour le peu que j’en sais, au fond, t’auras compris)…comme s’ils n’étaient pas encore tombés aussi bas l’un que l’autre...

    De vieux Black Dragons peuvent-ils réellement se rapprocher (durablement à tout le moins) d’Egalité et réconciliation ? de Soral ? Cela me semblerait plutôt contre nature.

    Cardet à passablement voyagé pour vendre son pitoyable bouquin sur le rap.
    Il est regrettable que j’aie découvert trop tard la tenue de l’une de ses conférences. J’aurais volontiers interrogé l’auteur de « l’effroyable imposture du rap » quant à savoir ce qu’il pense de ceci :
    http://rapaces.zone-mondiale.org/communiques/comm07.htm qui date d’il y a plus de 10 ans, traite globalement du même sujet SANS OUBLIER PERSONNE et dégagé de toute démarche vénale. C'est-à-dire avec sérieux, cohérence, honnêteté, intelligence. Autant de qualités qui font défaut à Cardet.

    RépondreSupprimer
  4. @Anonyme :

    Cardet présente lui-même Jo Dalton comme son mentor. Je ne voulais rien dire d'autre par là. Effectivement ce dernier semble un peu plus réservé vis-à-vis de Soral que son "disciple" (peux-tu m'indiquer la référence précise de ce que tu as entendu dire ?), et a au moins le mérite de reconnaître, contrairement aux deux autres guignols, qu'il n'est pas un intellectuel. Mais je ne vois pas ce qu'il y a de contre-nature dans ce rapprochement.

    Après Zéon, j'attends le coming-out de Rockin' Squat..

    Merci pour ton lien mais la page ne s'affiche pas.

    RépondreSupprimer
  5. J'avoue m'y perdre un peu moi aussi parmi tous ces "intellectuels dissidents" qui flirtent avec l'extrême-droite antisémite et paranoïaque ... Avec de bons gros beaufs comme celui-ci : http://tatamoche.blogspot.fr/2013/09/les-copains-du-cocainomane-4.html les choses au moins sont plus claires.

    Je confirme. Le lien indiqué vers "rapaces.zone-mondiale" ne fonctionne pas

    J’avoue, moi aussi, ne pas avoir eu la force de visionner intégralement les vidéos indiquées par Paresia. J'ai préféré les télécharger pour ensuite pouvoir les "survoler". Ce qui est certain est que Jo Dalton, bien que plus honnête et plus clairvoyant que Cardet, est tout de même assez naïf. Mais finalement pas plus que n'importe quel sportif de haut niveau auquel on demande des avis sur des sujets qu'il ne maitrise pas

    RépondreSupprimer
  6. OK, sois remercié pour la précision.

    Les black dragons on lutté, le plus concrètement du monde, contre une certaine frange de l’extrême droite, notamment contre le Nazi Klan/ les JNR. Et si Soral n’est pas Ayoub, j’oserais toutefois risquer l’hypothèse que les motifs de leur éloignement résident davantage dans une incompatibilité personnelle pour cause de mégalomanie réciproque que dans des divergences théoriques-doctrinales majeures, bien que là encore des différences existent. C’est en ce sens que je parlais de rapprochement « contre-nature ».

    Le site auquel renvoie mon lien semble fréquemment en dérangement ces temps-ci. Si cette situation devait se prolonger, je devrais - en cherchant un peu - pouvoir vous transmettre le document en question, dans le cas où cela vous intéresserait.
    Je suis par contre incapable jusqu’ici de remettre la main sur l’intervention de Jo Dalton que j’évoquais…

    P.S. Rockin’ Squat me semble devenu en effet un candidat au pire, au vue de son adhésion de plus en plus excessive à bien des thèses conspirationnistes archi-ridicules.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Anonyme

      Merci pour vos très intéressants commentaires

      Si vous retrouvez le document indiqué, n'hésitez pas à nous le transmettre

      Vous avez parfaitement pour ce qui concerne les "incompatibilités personnelles" qu'il y a entre tous les chefaillons d'extrême-droite. Et ce n'est pas d'aujourd'hui ! Même à la tête du troisième Reich, contrairement à ce qui est souvent cru, existait une sorte de polyarchie. Ce qui, d'après plusieurs historiens et chercheurs, explique que la "Solution Finale" n'ait pas été connue de toutes les instances dirigeantes du régime nazi.

      Supprimer
  7. www.rapaces.zone-mondiale.org semble à nouveau accessible.

    RépondreSupprimer
  8. Le problème du rap c'est qu'il est facile de lui faire dire tout et n'importe quoi (parce que les rappeurs disent effectivement tout et n'importe quoi). Je connais un professeur de philosophie spécialiste de Spinoza qui a écrit un chapitre entier pour essayer de démontrer qu'on ne trouve jamais de "sentiment d'injustice" dans le rap. Et il y croit dur comme fer. Avec des thèses comme ça on passe vite à un Cardet qui nous chie un discours totalement incohérent, expliquant en gros que le rap le plus intelligent est celui de Booba...

    Et pourtant ce que j'ai toujours aimé, comme beaucoup d'autres, dans le rap, c'est bien au contraire cette "voix des sans voix" qui vient du coeur, plus ou moins intelligente, mais pleine d'humanité, d'humilité, et même, parfois, d'une certaine sagesse.

    Fabe, 1998
    http://www.youtube.com/watch?v=1VwaxfA0bOo

    RépondreSupprimer
  9. PS : A mon sens, des textes comme celui-ci ont combattu, et combattent encore "le plus concrètement du monde" le développement des idées sectaires et réactionnaires dans les milieux populaires. Bien plus efficacement en tout cas que les petites guéguerres des "chasseurs de skins". Ça ne m'étonne pas du tout que d'anciens "Black Dragons" se rapprochent de Soral, à force de se prendre pour des "soldats" ils ont oublié de muscler leur cerveau et tombent dans les bras de leur ennemi qui, parfois, réfléchit.

    RépondreSupprimer
  10. J’entends assez ce que tu dis. Je ne serais pas aussi catégorique cependant.
    Tout dépend de l’état d’esprit dans lequel se trouvent ses interlocuteurs.
    Pas besoin d’être un thuriféraire aveugle de la violence pour s’imaginer que les textes de Fabe auraient peiné à convaincre les JNR de s’asseoir autour d’une table pour discuter, puis fraterniser. À l’encontre de bien des discours, je ne parviens pas à mépriser les « chasseurs de skins », sans qu’il me soit toutefois possible d’en méconnaitre les erreurs. Je pense sincèrement que ces tendancielles accointances d’un Jo Dalton avec Egalité et réconciliation sont minoritaires parmi les Black Dragons. Le ton qui transparait ci et là dans leur DVD me donne des raisons de l’espérer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Anonyme

      Pour ma part, je ne suis pas très au fait, comme vous l'êtes apparemment Paresia et vous, de l'histoire interne du Rap mais j'ai tout de même un avis sur ce que tu écris sur le côté combattif des "chasseurs de skin". C'est ce que je pense également des antifas/antiracistes qui, malgré leurs erreurs, me sont nettement plus sympathiques que ceux qu'ils combattent... physiquement

      On n'a jamais vu beaucoup de morts du fait des excès de l'antifascisme et de l'antiracisme. Il en est tout autrement du fascisme et du racisme. Et je ne me réfère pas là seulement à ce qui s'est passé en Europe de 1933 à 1945. Le racisme continue de tuer partout dans le monde.

      Supprimer
  11. Bien sur je ne peux qu'être d'accord avec ces deux derniers commentaires. Je ne méprise pas les "chasseurs de skins", mais je dois reconnaître que je trouve ridicule l'importance que certains d'entre eux se donnent. Et il faut dire que leur mémoire est particulièrement sélective. A les entendre ils auraient quasiment sauvé la France d'une révolution fasciste. Cette prétention révèle une grande naïveté politique. Cette même naïveté qui pousse Jo Dalton a "s'assoir autour d'une table" avec Soral.

    Le rap (on pourrait élargir à la chanson populaire) intelligent et humaniste n'a évidemment jamais convaincu quiconque de revenir sur ses idées réactionnaires et/ou racistes. Le rôle qu'il joue est en amont, c'est un rôle éducatif, qui touche surtout des jeunes esprits en formation. Le combat antiraciste, à l'époque des "chasseurs de skins", ne se faisait pas uniquement "dans la rue", mais également dans des livres, des écoles, des associations, des studios d'enregistrement, etc. Aujourd'hui le rap est toujours bien vivant, quoi qu'en disent certains de ses détracteurs. Beaucoup de jeunes écoutent du rap, et pas toujours du mauvais rap. C'est surtout ça qui énerve Mathias Cardet, que "l'idéologie" (sic) antiraciste soit toujours véhiculée par le rap...

    PS : Je n'ai pas vu le film des "Black Dragons", mais j'ai vu celui, très prétentieux, des "Red Warriors".

    RépondreSupprimer
  12. En tous cas la question de l'efficacité réelle qu'ont eu les "chasses au skins" dans le Paris des années 80 mériterait une étude socio-politique sérieuse, qui a ma connaissance n'a pas été produite.

    RépondreSupprimer
  13. http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/exclusivite-metatv-mathias-cardet-41814

    Mathias Cardet : "Y'a vingt ans, vingt-cinq ans, trente ans, euh.. C'était très dur, on va dire, d'avoir accès grosso modo euh.. à la vérité autrement que par la foi. Hein, parce que les les.. les religieux ont toujours eu raison. En tout cas la religion catholique et la religion musulmane avaient t... moi y'a vingt ans les imams nous disaient à l'époque : "Le rap c'est le diable c'est d'la merde" On le prenait pour un fou, tu vois ? C'est des mecs qui disaient déjà à l'époque ça. Donc autrement [que] par la foi, c'est très compliqué y'a vingt trente ans d'accéder à la vérité, c't'a dire de lire les bouquins, de lire les livres et d'avoir accès aux informations importantes parce que justement y'a vingt trente c'était tenu par c'qu'on disait l'extrême droite. Et euh.. moi ma génération c'était impossible que que, que j'aille dans une lib.. dans une boutique ou dans une librairie tenue par Courtoisie etc, donc c'était très dur. Maintenant, y'a internet [...]"

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai pas eu a attendre longtemps.. Rockin' Squat rallie le camp des rebelles abrutis :

    http://quartierslibres.wordpress.com/2013/12/27/les-nationalistes-ne-blaguent-pas-avec-nous/

    RépondreSupprimer
  15. http://quartierslibres.wordpress.com/2014/02/06/nous-accusons-reception/

    RépondreSupprimer
  16. https://www.youtube.com/watch?v=Ei_jSnMA-HU

    je suis satisfait de ne pas m'être complètement trompé ;)

    RépondreSupprimer