Nombre total de pages vues

jeudi 26 septembre 2013

Dieudonné est-il le larbin idéologique de Soral ou est-il vraiment bête ?


Sur Dieudonné, dossier complet ICI 

On peut se poser la question à comparer deux images. La petite soldatesque soralienne se croit tellement douée dans l’exercice de sa propagande pour les idées du vieil has been  de plus ne plus mégalo qu’elle  prend ses lecteurs pour des débiles. 

Ainsi avec une de ses dernières «dépêches» :

Les quelques crétins moyens qui continuent, envers et contre toutes ces preuves qui s’accumulent, à croire que Soral est un prophète voire Le Prophète, se diront, à ne lire que cet articulet, que l’Equipe de France de Basket approuve les idées du laquais idéologique de Soral.

Les jeunes gens intelligents iront plus loin et qu’est-ce qu’ils découvriront alors ? 

Que Dieudonné prend ses désirs pour la réalité. Comme on peut le voir sur cette autre image


SOURCE  Voyez, en comparant les deux images le «pas si sûr» que les falsificateurs soraliens ont caviardé.



En réalité ce doigt vers le ciel a un sens tout autre que celui de donner son approbation à un artiste qui ne sait pas encore qu’en choisissant le blanc raciste contre l’arabe intellectuellement honnête , il a montré qu’il a toujours une âme d’esclave   

Pour information :  la réaction de la hiérarchie militaire à propos de tels gestes de la part de soldats



Dans le genre larbin idéologique, il faut également rappeler le cas d’un métis pro-Soral avec qui j’avais eu un échange ICI. L’aveuglement intellectuel de ce pauvre garçon est tellement fort qu’il en est même venu à défendre un Bardèche pourtant passablement raciste…

Je laisse la parole à Jean Robin que, pour une fois,  je trouve pleine de bon sens :
video


26 commentaires:

  1. "un artiste qui ne sait pas encore qu’en choisissant le blanc raciste contre l’arabe intellectuellement honnête , il a montré qu’il a toujours une âme d’esclave"

    Dans le genre un peu paternaliste cette phrase, elle se pose là.
    Vous nous aviez habitué à mieux sur ce blog.
    Etes-vous de ceux qui cherchent toujours des excuses à Dieudonné et le poser en victime du vilain blanc Soral ?

    Dieudonné est adulte, il est capable de penser par lui-même. Je dis ça sans soutenir ses "pensées" mais le fait est là, il est autant responsable que les autres.

    Regardez les vidéos de "l'arabe intellectuellement honnête" comme vous l'appelez. Vous y verez son admiration pour Le Pen car il incarne la vraie France des valeurs ses revendications de paternité sur certaines idées/phrases de Soral, il avoue même que c'est lui qui a lancé Dieudonné sur l'idée de RIRE de la Shoah, et il avoue respecter le travail de Faurisson.

    http://www.youtube.com/watch?v=f4wrC0a8y9Q

    Dieudonné a la même responsabilité que Soral et Ahmed Moualek, même si il ne conteste pas la Shoah, n'est pas très différent de Dieudonné sur sa façon voir.

    Ce n'est que mon humble avis.

    Au plaisir de continuer à vous lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Arthur

      Je vous remercie de m’avoir donné votre avis. Cela me permet de préciser le mien.

      Il n’est bien entendu pas question de déresponsabiliser Dieudonné ou Moualek des propos A LA FOIS crétins et nauséabonds qu’ils ont tenu sur la Shoah mais je crois tout de même qu’il y a des degrés dans la responsabilité (ou alors à quoi servent tribunaux et magistrats ?) ; responsabilité des mots qu’il ne faut pas non plus confondre avec une responsabilité des actes …

      Si vous avez lu le texte de François Rastier que j’ai indiqué par ailleurs à propos de l’assassin Breivik, vous pouvez comprendre ce que je veux dire. Je ne dénie donc pas à Dieudonné son statut «d’homme libre» (et donc responsable) mais je crois qu’il est difficile de nier la portée de siècles de racisme jusque dans les âmes …

      Je crois également au «charisme» et pas seulement celui lié à la séduction physique. Il existe un charisme d’ordre intellectuel. Je pense donc que Dieudonné est sous l’influence de Soral (huit ans de plus cela compte dans ce domaine, croyez-moi …), comme AM l’a été et - même s’il n’en a pas conscience - l’est probablement encore.

      Je vous assure que pour arriver à admettre et comprendre cela il m’a fallu y réfléchir longuement tant cette idée me paraissait, au départ, grotesque (Soral m’est dès le départ apparu comme un bouffon à moitié inculte …)

      D’autre part je me méfie de la tendance que TOUS nous avons à être trop intransigeant. Vous connaissez la parabole …

      Plus intéressant est le reproche que vous me faites à propos de «l'arabe intellectuellement honnête». Je reconnais que cette formulation peut, au regard de ce que AM a dit, écrit ou fait, être choquante. J’aurais plutôt dû parler de «courage intellectuel» ou de capacité à mettre en doute ses convictions profondes. On peut bien entendu donner des explications psychologiques ou même plus terre-à-terre (il veut sa part de «gâteau») de son revirement face à ses anciens amis. Si vous me lisez vous savez régulièrement ce que je pense du psychologisme …

      J’aurai plaisir à vous lire de nouveau

      Supprimer
    2. Dommage que Arthur ait disparu, j'aurais bien aimé avoir son avis sur ce que dit Jean Robin ci-dessus (vidéo) à propos de Soral et Dieudonné

      Supprimer
  2. Manuel Valls ose pointer l'ennemi du doigt, il lance courageusement une impitoyable croisade contre la fistinière.. euh pardon contre le maquis de la main d'or :

    http://www.youtube.com/watch?v=GLmu32xYJmw

    Doit-on le prendre au sérieux ? Difficile quand on voit cela :

    http://lmsi.net/Union-sacree

    Valls est-il tombé sous le charme du viril boxeur philosophe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Paresia

      Quant bien même il y a communauté de pensée sur certains points entre un Ministre de l’Intérieur en poste et un agitateur antisémite, cela ne fait pas du premier, au même titre que le second, un agitateur raciste et antisémite.

      Rappelez-vous ce que Jacques Bouveresse a longuement écrit à propos de la position politique difficile que Karl Kraus avait eu vis-à-vis du chancelier Dollfuss.

      La politique est le domaine du réalisme.

      Ceci dit j’apprécie, comme vous le savez, énormément ce qu’écrivent les gens de LMSI face aux simplismes des militants de tous bords

      Supprimer
    2. Effectivement cette juxtaposition ne démontre rien, et surement pas que Valls trouverait son inspiration chez Soral. Mais elle a le mérite de questionner sa volonté affichée d'en "finir" avec nos deux comiques. En tant que ministre de l'intérieur, est-il le plus qualifié pour mener ce "combat" ? Quelle est sa détermination (et/ou celle du gouvernement) ? Comment compte-t-il s'y prendre ?

      C'était le sens de mon commentaire. Mais votre réponse appelle une question supplémentaire : où est le réalisme dans cette politique (raciste) d'exclusion des roms ? Je crois savoir que vous la condamnez tout autant que moi, aussi je ne vois pas bien ce que viens faire le réalisme politique dans cette histoire.

      Supprimer
    3. @ Paresia

      J'ai essayé d'en savoir un peu plus sur cette question en explorant ce qui s'est dit ici et là à la suite des propos de Valls et également à propos de la polémique qui a suivi la choquante couverture du magazine de la droite dure "Valeurs Actuelles". Au-delà des polémiques politiciennes la toile de fond semble être l'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l'espace Schengen.

      Or après avoir lu beaucoup d'avis différents J'avoue ne pas être plus avancé et donc reconnaître mon incompétence à juger en cette affaire telle ou telle personnalité politique en poste. Si je dis "en poste", c'est parce que je suis un légaliste en plus d'être un réaliste.

      En d'autres termes si je suis très intransigeant sur le plan des principes, je reconnais que les politiques n'ont pas la tâche facile et en tous cas moins que les philosophes.

      C'est pourquoi je vous ai cité, comme contre-exemple et presque comme anticipation à votre remarque, ce qu'a essayé d'expliquer Bouveresse dans sa longue plaidoirie en défense de la dictature mise en place par le chancelier Dollfuss face à un danger encore plus grand.

      A vous lire



      Supprimer
    4. Quel est donc, ici, le grand danger, auquel s'oppose la politique de discrimination et d'expulsion régulière des roms ?

      Comme vous le savez ces polémiques politiciennes ne m'intéressent pas. Je vois de mes propres yeux les résultats de la politique de discrimination (à l'éducation, à l'emploi, au logement) dont sont victimes les roms en france (comme ailleurs) : leurs conditions de vie sont de plus en plus précaires, et surtout le racisme à leur égard se généralise et devient de plus en plus violent (il suffit d'entendre Soral pour s'en rendre compte).

      Valls n'a pas l'entière responsabilité de cette politique, que son gouvernement ne fait que poursuivre, et qui ne concerne pas uniquement son ministère. Cela ne m'empêche pas, bien que je reconnaisse sans peine n'être pas un spécialiste de la question, de trouver ses propos non seulement stupides* mais également irresponsables car ils font la part belle au racisme ordinaire.

      * Les roms n'ont pas plus "vocation a revenir en roumanie" que Valls n'a "vocation" a rentrer en espagne ou en italie dont sa famille est originaire. Faut-il rappeler que, malgré leurs soi-disant "modes de vie extrêmement différents", les roms sont dans l'immense majorité des sédentaires, et non des "gens du voyage" ? Ceux qui vivent près de chez moi ne se déplacent qu'au rythme des expulsions.

      Supprimer
    5. Le «grand danger» est la montée du DISCOURS populiste.

      Que les propos de Valls puissent être considérés comme «stupides», l’ai-je nié ? Mais interrogez-vous sur le fait qu’il y ait eu, par ailleurs, d’autres déclarations allant dans un autre sens au sein de la gauche…

      Que vous soyez horrifié par ce racisme en particulier est tout à votre honneur. Il faut toujours garder à l’esprit que le combat antiraciste n’est jamais terminé contrairement à ce que racontent tous les vieux, et hélas les jeunes, cons de droite, de la nouvelle droite et de l’extrême-droite … et même certains gros cons de gauche …

      Est-il besoin de continuer à parler du cocaïnomane délirant ultra-raciste ici ?

      Je vous recommande un article en particulier http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/09/24/roms-surenchere-verbale-et-idees-recues_3483799_823448.html ainsi que lien vers Amnesty International indiqué celui-ci

      Supprimer
    6. J'avoue ne pas comprendre en quoi le discours de Manuel Vals au sujet de la politique menée à l'égard des roms s'oppose au "discours populiste". Quel discours populiste ? Pourriez-vous être plus précis ? Quelles sont les autres déclarations dont vous parlez ? Qu'en pensez-vous ? Je veux bien croire qu'on ai pu le critiquer pour de mauvaises raisons.

      Personnellement le discours de Valls me semble lui-même particulièrement populiste. Ainsi il affirme pour se justifier : "J'ai le devoir d'écouter l'exaspération, les colères, les souffrances de notre peuple". Ce "peuple" dont les roms sont bien entendu exclus.

      **http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/09/26/roms-duflot-compare-la-sortie-de-valls-au-discours-de-grenoble-de-sarkozy_3485617_823448.html

      Il y a sans doute pire en la matière, mais n'est-ce pas un bel exemple de populisme ? Merci d'avance pour votre réponse et pour ces liens très instructifs.

      Supprimer
    7. Pour quelqu’un qui écrit «ne pas s’intéresser aux polémiques politiciennes», je vous trouve tout de même bien intéressé par ce qui en est pourtant de fait bien une (RIRES) …

      Bien que vous sachiez que je fais très attention à ce que j’écris, vous ne semblez pas avoir vous-même fait preuve ci-dessus d’une même vigilance.

      Où ai-je écrit que le discours que le discours de Valls «s’opposerait» au discours populiste ? (C’est bien évidemment un discours populiste, tout comme l’est également celui de Jean-Luc Mélenchon et l’est celui de toute la droite)

      Je vous ai indiqué un texte pour que vous puissiez comprendre les similitudes de ma position avec, par exemple donc, celle de Karl Kraus. Je vous ai ensuite puis parlé d’un «danger». Vous m’avez alors interrogé sur la nature de ce danger. Je vous ai répondu.

      La question devient donc (Je vous accorde sans problème que notre Ministre de l’Intérieur a peut-être, à titre personnel, des idées fort déplaisantes sur une partie de la population de ce pays) : Comment faire, dans une démocratie, lorsque un certain type d’argumentaire raciste a de plus en plus d’emprise sur les esprits ? Quant on est un politicien conséquent doit-on l’ignorer, au risque que les électeurs choisissent un meilleur baratineur, ou doit-on en tenir compte ?

      Supprimer
    8. Ah, voilà qui est plus clair. Merci d'avoir ainsi reformulé votre point de vue, je ne comprenais pas où vous vouliez en venir (mais je fais attention à ce que j'écris ;-).

      Effectivement cette question se pose. Il semble évident que le politicien conséquent doit tenir compte de l'opinion publique. Ce qui ne veut pas dire qu'il doive, que le fait Valls, la flatter quand elle est manifestement dans l'erreur. Dans certaines situations le politicien conséquent doit, pour le bien du peuple, aller à l'encontre de l'opinion publique (sans nécessairement s'y opposer ouvertement, on peut être intransigeant tout en étant diplomate). C'est une question d'appréciation qui peut sembler difficile, surtout quand on sait comment sont élaborés les sondages à travers lesquels les politiciens s'informent de l'opinion publique (et combien ils sont friands de ces sondages).

      De mon point de vue, quelles qu'en soient les raisons, la limite de l'acceptable a été franchie. Soit parce que Valls a effectivement des idées fort déplaisantes sur le sujet, soit parce qu'il a une vision beaucoup trop déterministe de l'opinion publique qui le pousse a agir de façon inconséquente.

      Je vois là un emballement médiatique, qui abrutit l'opinion publique plutôt que de chercher à l'éduquer, et c'est à ce titre que cette polémique m'intéresse (les diverses stratégies électoralistes qui ont pu aboutir à cet emballement m'intéressent beaucoup moins).

      Pour revenir à mon premier commentaire, il me semble que Valls est très mal parti s'il veut vraiment lutter contre le discours fascisant d'un Soral. Au contraire, il lui donne de l'importance.

      Supprimer
    9. @ Paresia

      Je ne peux que vous remercier de m’obliger par vos commentaires critiques à être moins elliptique que je ne le suis habituellement (Ce qui fait cette incompréhension qu’ont certaines personnes pour ce que j’écris)

      Nous voilà donc d’accord. Je m’en réjouis.

      Oui Valls a atteint les limites de l’acceptable. C’est même pour cela qu’il y a eu polémique…

      Sur le fait que Valls ait cité Soral, votre argument se discute (Doit-on accorder de l’importance au discours de quelqu’un qui devient de plus en plus délirant ?).

      Il se trouve que Valls a prononcé ces phrases devant un parterre de militants et que s’il l’a fait c’est probablement parce que suite aux articles du «Canard Enchaîné» et du «Nouvel Observateur», dont il doit savoir que les militants les lisent, il ne pouvait que difficilement rester muet (Plus d’un de son staff a dû, à mon avis, lui conseiller de le faire).

      Cela ne préjuge en rien de tout ce qui peut être fait sur le plan légal pour que cet irresponsable arrête d’endoctriner son public de paumés en agitant des hochets d’un antisémitisme même plus réellement dissimulé (S’il ne s’est pas encore affiché avec un Emmanuel Ratier, avec qui il partage pourtant, incontestablement, bien des choses, c’est parce que le second est «mort de peur» à l’idée que son image devienne publique* …)

      Il y a aussi une question degré. Peut-on comparer les paroles d’un Ministre de l’Intérieur (en charge donc de l’ordre public)
      avec un énergumène qui joue avec le feu ?

      * Caroline Fourest, dans un de ses films sur les réseaux de l'extrême a fait une remarque qu'il faut souligner. Il n'existe pas d'image publique du successeur d'Henri Coston (et donc aussi, un temps, d'Alain de Benoist sous le pseudonyme de Cédric de Gentissard). Essayez, vous verrez.

      Supprimer
    10. @ Paresia
      Un article qui devrait vous intéresser : http://tempspresents.com/2010/09/02/nicolas-lebourg-reprimer-nomades/
      (J'ai lu l'annonce de la Bande passante http://www.labandepassante.org/petition/index.php)

      Supprimer
    11. Merci pour votre réponse. Les deux questions que vous posez sont, à mon sens, intimement liées. Si LMSI s'est permis cette comparaison c'est bien sur parce que Valls a déclaré peu de temps auparavant son opposition radicale à Soral. Le fait qu'il lui accorde de l'importance autorise (en quelque sorte) un regard critique sur leurs positions idéologiques respectives. Mais bien sur cette comparaison ne doit pas être prise trop au sérieux (le ton du billet est d'ailleurs assez "léger").

      Un reportage radiophonique sur les roms : http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2838

      Supprimer
    12. Merci de m'avoir signalé cet article. Je vous en signale un à mon tour : http://www.laviedesidees.fr/Migrants-et-mercenaires.html

      Supprimer
  3. Pour un éventuel article sur les "Copains de...", si vous avez un peu de temps, regardez cette vidéo dans son intégralité. Soral a fait un émule, en pire j'ai l'impression.

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Entretien-avec-Frederic-Delavier-20380.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Arthur

      Je n'ai pas regardé cette vidéo "dans son intégralité". Cinq minutes m'ont suffit ...

      Tant que Soral "recrutera" (pour autant qu'il l'ait vraiment recruté ...) des gens comme lui ou Morgan Priest, il n'a pas de souci à se faire pour ce qui concerne son leadership intellectuel ... Ni nous pour la dangerosité intellectuelle de son groupuscule ...

      Merci tout de même de m'avoir signalé cet olibrius ...

      Supprimer
  4. Bonjour Mézigue, J'ai découvert votre Blog il y a peu et je parcours vos articles. J'apprécie votre travail et je suis d'autant plus ravi de voir que je ne suis pas le seul à penser que Robin est une arnaque intellectuelle (beaucoup de gens sont convaincus du contraire hélas). Je viens de lire celui-ci et je vous rejoins sur l'ensemble du texte ou presque, néanmoins un petit détail me gêne, c'est le lien attribué au «blanc raciste» posant avec Bernard Lugan. Ce n'est peut-être qu'une coïncidence mais faut-il voir une allusion au fait que Lugan est raciste ? Merci en tout cas pour votre travail, en vous souhaitant bonne continuation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Anonyme

      Bonjour,

      «tout petit petit arnaqueur» conviendrait mieux que «arnaque intellectuelle» pour JR.

      Il n’y a, bien entendu, aucune «coïncidence» à mon «allusion». C’est délibérément que j’ai mis en lien la photo du petit guru politique à côté d’un racialiste.

      Supprimer
  5. La vidéo du procès de Dieudonné ce jour : http://www.youtube.com/watch?v=TWRVXIAzvMA&hd=1
    Où est Alain Soral ?

    RépondreSupprimer
  6. Dominique Beniguet, ancien ami de Dieudonné* nous offre une témoignage précieux sur la "dieudosphère" :

    http://jssnews.com/2013/09/30/de-dieudonne-du-proche-orient-et-du-mouvement-vers-rien-plagiat-de-robert-lamoureux/

    Je vous conseille la lecture de son blog, (très) instructif en ce qui concerne nos guignols d'extrême-droite favoris, en plus d'être agréable et intelligent.

    http://leblogresdedom.blogs.nouvelobs.com

    * Dieudonné lui rendait d'ailleurs hommage en conclusion de son spectacle "Dépot de bilan" en 2006.

    RépondreSupprimer
  7. PS : Précisons que je suis loin de partager la vision du monde que dessine Dominique Beniguet, en particulier de la place que semble y occuper sa critique de l'islam. Si cette critique ne saurait être confondue avec l'islamophobie* stupide d'une certaine frange de l'extrême-droite (représentée sur ce blog par Jean Robin), je la trouve également excessive. Il n'en reste pas moins que cet homme manifeste une intelligence et une culture qui tranche un peu avec les grandes figures de ce blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Paresia
      Merci pour ces liens effectivement précieux.

      Ceci dit si DB manifeste "effectivement une intelligence et une culture qui tranche un peu avec les grandes figures de ce blog" (Ce qui n'est pas un exploit insurmontable), je ne trouve pas, après avoir attentivement lu ce qu'il écrit, qu'il est aussi réellement détaché de ces querelles qu'il veut en paraître. Il lui reste encore beaucoup trop, à mon goût, d'esprit militant

      Supprimer
  8. Un autre témoignage précieux (et touchant) sur Dieudonné : http://www.dailymotion.com/video/x16hxdz_elie-semoun-alain-soral-est-un-mec-immonde-26-10-2013_news#from=embediframe

    RépondreSupprimer
  9. La descente aux enfers de Dieudonné : http://soraldieudo.blogspot.fr/2013/12/la-descente-aux-enfers-de-dieudonne-117.html

    RépondreSupprimer